Laser médical de classe IV

Lorsque les douleurs ne sont pas soulagées durablement par la médication, la physiothérapie ou par les injections cortisonées : une alternative médicale puissante, sécuritaire et indolore est disponible pour le traitement sans douleur des lésions musculo-squelettiques générales. Le laser LCT-1000 de LiteCure.

 

INDICATIONS

  • Bursite
  • Tendinite
  • Capsulite
  • Arthrite
  • Synovite
  • Arthrose,
  • Syndrome myofascial
  • Entorse
  • Fractures anciennes
  • Cicatrices douloureuses
  • Névralgie sciatique
  • Névrite d’Arnold
  • Névrôme de Morton
  • Épine de Lenoir
  • Fasciite plantaire
  • Canal carpien
  • Séquelles d’entorse vertébrale
  • Syndrome facettaire
  • Hernie discale opérée ou non
  • Séquelles chirurgicales
  • Etc…

LASER CLASSE IV : HISTORIQUE

La thérapie photo-dynamique par les lasers infra-rouges est utilisée depuis plus de 30 ans partout au monde. Plus de 2500 études cliniques et en laboratoires ont déjà été publiées pour démontrer l’efficacité et la sécurité des lasers dans le traitement des pathologies douloureuses musculo-squelettiques. Deux inconvénients techniques des lasers de classe III viennent limiter leurs portées thérapeutiques :

  1. Leur faible puissance ( en moyenne 50 à 100 milliWatts )
  2. Leur faible profondeur de pénétration tissulaire ( en moyenne quelques millimètres ).

L’unité laser LCT-1000 de LiteCure est un laser médical de classe IV qui vient combler ces lacunes. Le LCT-1000 est un laser à balayage de puissance similaire aux lasers chirurgicaux. Sa puissance d’émission en continue est de 10,000 milliWatts, ce qui lui permet de produire une même quantité d’énergie photo-thérapeutique ( Joule/cm2 ) en 10 fois moins de temps que les lasers conventionnels de classe III. L’énergie photonique du laser LCT-1000 est transférée à plusieurs centimètres de profondeur, permettant la stimulation des structures profondes (muscles, tendons, cartilages articulaires, disques et vertèbres, etc.) peu ou pas accessibles avec les lasers froids (classe III).

MÉCANISME D’ACTION

Les effets analgésiques, anti-inflammatoires, et régénérateurs associés aux traitements lasers sont bien étudiés depuis les années ’70. De nombreux mécanismes de réparations cellulaires sont stimulés par la lumière cohérente des lasers infra-rouges. Les recherches en laboratoires ont démontré que l’effet thérapeutique des lasers serait médié par sa capacité de relancer les processus d’échanges d’ions et d’oxygène qui sont toujours perturbés dans les cellules inflammées ou dégénératives. En effet, des milliers de pompes moléculaires sont situées dans les membranes de chacune de nos cellules et sont responsables du transport d’innombrables substances vitales pour le fonctionnement équilibré de nos cellules. L’énergie lumineuse issue du rayonnement laser est convertie en énergie bio-chimique permettant la ré-activation des pompes ioniques trans-membranaires. De plus, de nombreux systèmes enzymatiques intra-cellulaires sont également photo-sensibles et peuvent donc être potentialisés par la stimulation photo-dynamique des lasers médicaux.

THÉRAPIE PAR LASER MÉDICAL LCT-1000

En général, 4 à 6 séances sont suffisantes pour un soulagement durable des douleurs, enflures et raideurs aigues ou chroniques. Les traitements sont complètement indolores et très sécuritaires. Certaines assurances privées peuvent rembourser une partie des frais encourus pour les traitements au laser.